top of page
Rechercher

Arrivée à Nice et nouveau record du GR5 pour Mickaël!

Dernière mise à jour : 10 nov. 2022

29 jours 22h39m39s plus tard Mickaël est arrivé à Nice !

Il était parti de Hoek Van Holland aux Pays- Bas le 11 Septembre 2022 pour une tentative de record de temps sur le GR5, aussi appelé le sentier de l’Europe car il traverse 7 pays européens que sont : Les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et la France.

A ce jour, il n’y avait pas de record de temps recensé sur le GR5, seulement une distance et un dénivelé approximatif. Grâce à Mickaël nous avons aujourd’hui les chiffres exacts : 2163,55kms pour 61819 m de dénivelé positifs et négatifs.

Une traversée qui n’a pas été un long fleuve tranquille ! Entre les travaux sur un pont aux Pays-Bas lors du premier jour de course qui lui a valu un détour de 9 kms, les variantes du GR5, les déviations, l’ancien et le nouveau balisage sur certaines portions…La pluie qui l’a suivi pendant la moitié du parcours, la neige aussi. Puis les petits bobos inhérents à ce genre de performance : tendinite, contracture, douleurs permanentes aux genoux. Et ceux un peu plus préoccupants comme le tendon d’Achille qui lui a valu une demi-journée d’arrêt ainsi que ses doigts qu’il a failli perdre en montant en haut de La Dole en Suisse, un jour de pluie, de froid et de vent extrême.

Une véritable aventure qui lui aura demandé une concentration, une acceptation de la douleur, une gestion de son rythme de course ainsi qu’une vigilance permanente afin de ne pas se perdre, de garder de l’énergie et de rester concentrer sur son objectif (qui été de traverser le GR5 en moins de 31 jours). Cette traversée du GR5 n’aura pas été faite que de difficultés, c’est aussi et surtout sous le signe du partage que Mickael s’en souviendra. D’abord avec son assistance, son papa Jean-Luc et sa compagne Fiona qui ont fait partie intégrante de cette réussite puis de ses collègues, amis, famille et connaissances venus pour quelques heures ou quelques jours courir avec lui, l’encourager ou le ravitailler en fromage de chèvre et charcuteries locales.

Une première pour ce jeune trailer de 34 ans qui voulait se ‘‘tester’’ sur ce genre de distance. Aujourd’hui il a la confirmation que ce type de format est bien fait pour lui, cette traversée du GR5 n’est donc pas une finalité mais plutôt un point de départ a un éventail de possibilités pour de nouvelles tentatives de record d’ultra longue distance.

Un grand merci à Fiona pour ce résumé ! Whaou, ça me donne envie d’y retourner !

Alors ça y est je l’ai fais, et comme le dis Fiona ce n’est pas une finalité mais une porte qui s’ouvre vers d’autres possibilités !

Le retour se passe bien même si je dois l’avouer les sentiers me manquent beaucoup. J’ai pas mal dormi les 10 premiers jours, recommencé à courir de « petites distances » et profiter des miens.

Je voulais vous dire MERCI une nouvelle fois, chacun de ceux qui lisent ces lignes savent de quelle façon ils m’ont aidé, soutenu, de la naissance du projet à sa réussite, et moi je n’oublierai pas ce que vous avez fais pour moi.

J’espère vous donner d’autres bonnes nouvelles du projet Sea to Sea d’ici quelques semaines/mois, l’aventure n’est pas finie !

En attendant sachez que les comptes sont faits et que l’argent récolté pour le projet a permis de mener l’intégralité du voyage en rentrant dans nos frais avec en tête de nos dépenses, sans grande surprise, le carburant (environ 1500 euros), la prochaine fois je demande une assistance à vélo exclusivement ! Bon je fais le malin mais l’assistance ça a été un élément clé de cette réussite alors j’en profite pour renouveler mes immenses remerciement à mon papa Jean-Luc et ma chérie Fiona. Ce record on l’a construit à 3.

Je vous dis à très vite je l’espère, en attendant je vous joins un lien vers mon passage dans l’émission de TéléGrenoble dans laquelle j’en raconte « un peu » sur mon aventure d’une mer à l’autre.


--

Mickaël BERTHON


53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page